Imprimer   Sitemap
La population des Breuleux avait émis le vœu, en 1959 déjà, d’implanter un cinéma dans le village. A l’époque, la paroisse avait pris la décision de financer l’acquisition du matériel cinématographique nécessaire à la projection de films dans la salle de spectacles dont la commune est propriétaire.
En 1962, la population pouvait enfin se délecter d’une toile sur grand écran.

Dès sa création, il est à relever que divers problèmes ont surgi régulièrement, remettant l’existence même du cinéma en question.
1965 Après trois ans d’exploitation, des problèmes financiers importants apparaissent déjà dans la gestion du cinéma.
Dans son rapport, le Président relève que la Paroisse a épongé une somme de 10’000.- sur les résultats d’exploitation.
Il constate que, depuis sa création, le cinéma n’a jamais tourné financièrement et il insiste dans son rapport sur le fait
que le Cinéma Lux doit être sauvé et invite la population à le soutenir.
1968 Dans son rapport du 13 décembre 1968, le Président constate que les mesures d’économies prises en 1965 se sont avérées efficaces. Cependant, une diminution des spectateurs commence à se faire sentir et remet une nouvelle fois en cause l’avenir du cinéma.
Dès 1969 Jusqu’en 1973, la Paroisse accepte d’éponger le déficit toujours croissant du Cinéma Lux.
1974 Constatant l’ampleur des déficits d’exploitation accumulés depuis la création du cinéma, l’assemblée paroissiale refuse de continuer à couvrir les frais engendrés par son exploitation et décide de cesser son activité.
Le Conseil communal reprend alors le flambeau afin d’éviter la disparition d’une activité culturelle pour toutes les Franches-Montagnes.
De 1974 à 1976 Le Cinéma Lux continue son activité en proposant un nombre limité de séances, sans pour autant parvenir à rétablir la situation.
1977 Le Conseil communal décide de revoir toute l’organisation du cinéma et cherche un responsable pouvant assurer l’administration et l’exploitation du cinéma. La commission du cinéma est ainsi créée.
De 1977 à 1983 La Commune continue de couvrir les déficits de l’exploitation.
1984 Au vu des résultats déficitaires enregistrés depuis 1977, la commission décide, afin de mettre un terme à cette spirale, de proposer une programmation hebdomadaire. En parallèle, le nombre de séances est augmenté et passe à trois projections par week-end.
Cette nouvelle et ambitieuse orientation engendre une augmentation de travail que la commission accepte d’assumer. Elle marque le début d’une gestion volontariste tournée résolument vers l’avenir. Pour la première fois, le Cinéma Lux enregistre le premier bénéfice de son histoire d’une valeur de Fr. 69,75 !
De 1985 à 2001 Les bénéfices de l’exploitation se succèdent pour finalement constituer un fond atteignant une somme d’environ Fr. 200’000.-
21-23 juin 02 Journées d’informations à la population pour la présentation du projet de rénovation de la salle de spectacles.
2 juillet 2002 Acceptation en assemblée communale du projet de rénovation par la population des Breuleux.
Fin sept 2002 Organisation sur deux week-end d’une nuit du cinéma avec 5 films (dont 4 en avant-premières) et d’une disco dans la salle pour annoncer la fermeture du cinéma avant sa complète rénovation.
Oct. 2002 Aôut 2004 Fermeture pour cause de rénovation.
4 sept. 2004 Inauguration officielle de la nouvelle salle de spectacles.
10 sept. 2004 Ré-ouverture du cinéma avec la 1ère projection publique et la Palme d'Or du Festival de Cannes Fahrenheit 9/11.
Rue de la Chaux 2 - Case postale 63 - 2345 Les Breuleux- info@cinemalux.ch